COOPERATION AVEC LES PAYS EN VOIE

DE DEVELOPPEMENT DES OPTICIENS ALLEMANDS

 

 

L’AMOUR DU METIER ET L’AIDE À L’EFFORT PERSONNEL DANS D’AUTRES CULTURES

 

Ouvert d’esprit – Engagé – Dynamique

 

À PROPOS DE NOUS

La ‘Coopération avec les pays en voie de développement des opticiens allemands’ est une équipe d’opticiens allemands qui,

 

avec corps et âme, se rendent dans d’autres cultures pour quelques semaines et s’y engagent pleinement.

 

Le plus souvent précède un temps de préparation d’un mois, et une formation répétitive et supplémentaire suit pour garantir le succès.

 

Ceci est notre ‘Classique’ – mais nous proposons aussi volontiers les entrelacs de notre coopération à des collègues afin de promouvoir leurs

projets de façon durable.

 

Contactez-nous !

 

Mission

Nous sommes des (maîtres) opticiens et transmettons volontiers notre savoir à d’autres personnes des pays en voie de développement.

 

Ensemble avec les ‘apprentis’ nous installons des ateliers avec les appareils nécessaires.

 

Très souvent une seconde intervention est nécessaire pour garantir le succès.

Vision

Nous aimerions rendre capable d’autres personnes afin qu’ils puissent avoir du succès dans leur pays.

 

Dans presque tous les pays pauvres, la formation et l’approvisionnement médical sont un problème. L’échec ne devra pas venir de l’absence d’une bonne formation d’opticien.

 

Avec tout le respect, nous voulons veiller à ne pas simplement placer ‘nos’ systèmes là et repartir, mais plutôt à prendre en compte leur façon de penser et laisser des procédés qui fonctionnent.

Profils

Nous sommes des opticiens enthousiastes. Nous aimons notre métier ainsi que former d’autres personnes et nous voulons multiplier notre savoir-faire.

 

En cela nous investissons beaucoup de temps, nous engageons dans d’autres cultures, apprenons leur langue et voulons rendre les personnes de ce pays capable et les encourager.

Cet engagement est honorifique.

Donnes un poisson à un affamé et il sera rassasié pour un jour.

 

Apprends-lui à pêcher et il n’aura plus faim.

 

Proverbe chinois

OBJECTIFS

.. :: MATERIEL-LOGISTIQUE :: ..

>> collecter des appareils, outils, ressources, verres et montures dans le pays entier afin de les diriger vers

 

les projets correspondants dans lesquels ils sont nécessités et


 

.. :: TRANSFERT DE CONNAISSANCES :: ..

>> Aller dans les pays en voie de développement par lesquels nous sommes appelés,

 

y installer un atelier optique (simple) et réaliser une formation (simple) pour une petite équipe,

 

afin que les indigènes apprennent à fabriquer des lunettes précises et très peu couteuses.

 

D’ordinaire les projets sont pris en charge par l’opticien respectif à travers un ‘parrainage’.

 

La durabilité est notre ultime objectif.

 

(Description détaillée : cf. ‘Conception’)

Partenaire

De bons partenaires sont une condition préalable fondamentale pour un bon travail.

 

Senior-Expert-Service

Le Senior-Expert-Service (SES) dont le siège se trouve à Bonn

est notre partenaire absolu en ce qui concerne le financement des vols, du transport, des assurances et autres conseils.

Partenaire sur place

Dans chaque pays respectif nous avons absolument besoin d’un partenaire fiable et consciencieux,

qui demande notre travail et veut l’intégrer.

L'industrie de allemande

Nous ne pourrions pas faire notre travail si des entreprises allemandes ne nous soutenaient pas énergiquement:

avec des montures, verres, appareils et pièces de rechange.

Collègues allemands

Dans toute l’Allemagne il existe des collègues gentils et serviables qui nous soutiennent

en faisant don d’appareils, ou en venant les chercher, en les stockant provisoirement, les réparant ou les ajustant.

En définitive, nous ne pouvons installer un atelier que si nous recevons des donations d’appareils en état de fonctionnement.

Conception - notre Classique:

En tant que `Coopération (avec les pays en voie de développement) des opticiens allemands´, nous menons diverses activités telles que rassembler et faire passer des contacts et instruments (-par ailleurs pas seulement à « nos » projets, mais aussi aux autres collègues !-).

Mais nous établissons aussi de simples concepts de E-Learning (apprentissage en ligne), qui nous aident lors de la dispense des cours et veillent à la durabilité et à la multiplication.

Mais ici nous vous expliquons maintenant notre « Classique » :

Sur demande d’une clinique (ou d’un autre partenaire adéquat) nous vérifions si toutes les conditions pour une intervention réussie sont réunies :

  • L e partenaire devra être fiable, commençant par tous les préparatifs.

  • Il devra y avoir des personnes intéressées (au moins 2-3) qui veulent et qui peuvent suivre une formation d’opticien.

  • Il devra y avoir une salle à notre disposition fournie en eau potable et avec une canalisation, l’électricité, etc. utilisable comme atelier.

  • Ainsi qu’un espace boutique où nous pourrions proposer, conseiller et ajuster des lunettes.

  • Les ordonnances de verres de lunettes (réfractions) devront venir d’un opticien ou d’un optométriste – sinon il est de mise, de tenir compte des réglementations légales.

Ensemble avec les « apprentis », nous installerons ensuite volontiers ces salles :

Pendant la phase préparatoire (souvent 6 mois à l’avance), nous choisissons avec attention les machines, instruments et outils de nos fonds, de même que des outils de travail pour pouvoir fabriquer des lunettes et former.

Ici il apparait clairement que nous ne pouvons accepter que des machines en état de fonctionnement et simples (par exemple pas d’appareil CNC), car nous n’avons pas les moyens pour des travaux de réparation.

Le cas échéant nous devrons nous procurer l’un ou l’autre instrument.

Une caisse devra être charpentée et bien emballée pour cet équipement. Pour le transport jusqu’au port, par l’eau et la livraison nous prévoyons 3 mois.

Après que tout soit, nous l’espérons, passé par la douane (!) et arrivé sur place commence le déballage et l’installation.

Très souvent il faut encore installer des conduites ou fabriquer des tables de travail parce que tout ne va pas toujours comme voulu.

Quand tout est installé jusqu’à ce niveau, commence la formation avec les « bases ». Par bonheur dans l’optique on voit tout (contrairement à l’électronique) et ca, nous l’expliquons très vite grâce à des démonstrations.

Les matières pratiques sont combinées aux parties théoriques, selon la réceptivité des apprentis.

Ceci est une affaire très compliquée pour tous les participants et se déroule souvent en des conditions climatiques difficiles.

À l’aide de troubles visuels personnels ou de « clients », seront ensuite fabriquées des lunettes appropriées. Au plus tard lors de la remise des lunettes l’on voit (on l’espère) le succès immédiat.

Ces sessions durent généralement 3 semaines.

Il n’est pas rare qu’il y ait une formation répétitive et supplémentaire après un certain temps pour garantir le succès.

Les projets sont le plus souvent suivis par les opticiens à travers une sorte de parrainage. Les médias électroniques contemporains nous sont très utiles en cela.

Comme on voit la formation des opticiens ne dure que 3, 6 et parfois 9 semaines.

Ceci pose problème car nous ne pouvons pas aller en profondeur et devons nous limiter à l’essentiel. Une très bonne réceptivité et une forte volonté des apprentis est donc absolument nécessaire.

La réussite d’un projet ne repose pas toujours entièrement entre les mains du coopérant ambitieux. Il dépend fortement du partenaire qui « héberge » le projet et de l’apprenant.

Notre intervention est bénévole. Les vols ainsi que les assurances sont généralement endossés par le Senior-Expert-Service (SES). Nourriture et logement par le partenaire sur place.

Quelques brèves explications concernant les mots-clés :

Formation : Pour les contenus théoriques il existe un simple concept d’apprentissage en ligne (E-Learning). Nous prétendons à une grande version pour 2018. Nous essayons de « dénicher » des manuels en langue locale.

L’idéal serait que « nos » diplômés puissent obtenir un diplôme reconnu par l’Etat (« Opticien technique»). Nous essayons d’en savoir plus.

Pour le domaine de la réfraction (optométrie) c’est souvent plus compliqué et des études sont nécessaires pour tirer au clair la situation légale. Pour cela notre « Classique » que nous promouvons le plus est le rattachement à un cabinet médical /Clinique ophtalmologique.

Machines, instruments, outils: nous les procurons souvent 6 mois à l’avance –nos 3 magasins en Allemagne regorgent de toute sorte d’instruments. Pour ensuite les transporter par l’eau nous devons charpenter des caisses, en partie avec un bois traité particulier.

(Des appareils CNC usés ne sont d’aucune aide car ici nous aurons besoin d’un service technique en cas d’urgence). L’idéal c’est tout ce qui est simple, que ce soit une meuleuse ou un frontofocomètre. Pour ce domaine nous nécessitons pas mal de dons.

Montures : L’idéal serait qu’au pays même il y ait des fabricants des montures ou des distributeurs pour que la logistique soit assurée. Cependant il y a des milliers de nouvelles montures dans nos magasins qui peuvent venir jusqu’aux projets.

Verres : ceci pose souvent problème car peu de pays en voie de développement possèdent leurs propres spécialistes du surfaçage des verres optiques. Des imports donc sont encore de plus longue durée et plus couteux. Parfois les verres de lunettes usées sont aussi utilisés ou re-meulés. Nous recevons en partie des donations de verres généreuses de la part de l’industrie.

Centre de formation : L’avenir à long terme du marché optique mis sur pieds est plus sûr si à un moment donné les opticiens en forment d’autres. La multiplication autonome est l’ultime objectif de notre engagement.

Formation en alternance : L’objectif final de notre formation d’opticien est naturellement l’introduction gouvernementale du System de formation en alternance (formation dans une entreprise optique et instruction scolaire). Ceci est aussi notre objectif dans quelques rares pays et nous leur offrons notre soutien pour la réalisation.

Une dernière chose en rapport avec les « lunettes usées » : notre objectif est que de lunettes simples mais individuelles puissent être conçus par les opticiens locaux pour les populations démunies. À cause de la diversité de combinaisons entre traitement et prescription des verres ce serait insensé de transporter des milliers de lunettes usées sur place car celles-ci doivent être rangées dans de grandes caisses et archivées via Software. Il n’est pas rare qu’en tant qu’opticien on reçoive des lunettes usées dont on ferait mieux de se débarrasser.

Comme vous pouvez voir, nous sommes très déterminés. Cependant nous n’avons de loin pas toutes les informations en rapport avec les particularités de tous les pays. Si vous, très cher lecteur, nous transmettiez des informations, contacts ou adresses, nous vous serions très reconnaissants. Nous sommes ouverts et très désireux d’apprendre.

Notre objectif n’est pas de mettre le plus de projets possible sous notre direction, mais plutôt d’aider les gens à gagner leur pain quotidien grâce à une formation d’opticien et un équipement. Et avec le produit, pouvoir proposer deslunettes peu couteuses et individuelles à leurs concitoyens.

Pour cela nous soutenons aussi volontiers d’autre projets (projets « d’autrui ») !

 

MERCI à Sophia pour la traduction !

Entwicklungsdienst Deutscher Augenoptiker,

association d'intéret commun

Egon Scheich (1. Vorsitzender)

Ludwigstrasse 29

84524 Neuötting

Allemagne

téléfon 08671  97 95 90

émail: eda.de@web.de

Contact '2':

Reinhard Müller (2. président)

Torwasenweg 3

D-74572 Blaufelden

émail: info@mueller-blaufelden.de